EXPEDITION SUR L'ÎLE DE WRANGEL

L’introduction de nouvelles espèces de grands herbivores dans le parc du Pléistocène est primordiale. 

Au cours des 20 dernières années, les Zimov ont amené, entre autres, des yaks de Mongolie, des bisons du Danemark, des chevaux de Yakoutie…

Aujourd’hui, ils envisagent d’introduire une nouvelle espèce dans le parc : le bœuf musqué. Parfaitement adaptés au climat arctique et produisant un impact important sur l’écosystème, les bœufs musqués sont rares et difficiles à obtenir.

Nous prévoyons donc une expédition logistiquement compliquée sur l’île arctique russe de Wrangel en septembre 2020.

L’île de Wrangel est extrêmement difficile d’accès. Située au milieu de l’océan Arctique, à 500 km du continent, l’île est coupée du monde pendant une grande partie de l’année.

Seules dix personnes vivent sur Wrangel – l’équipe de la réserve – avec 1000 bœufs musqués et plus de 400 ours polaires, la plus importante population mondiale de cet animal.

Le paysage spectaculaire, le voyage époustouflant, la faune sauvage impressionnante et dangereuse, font de Wrangel une destination parfaite pour la séquence la plus spectaculaire du film.

Actuellement 70% du tournage est effectué, les dernières images seront tournées lors de cette expédition.

De plus, Wrangel représente un symbole important : sur cette île éloignée, Il y a 3000 ans, le dernier mammouth a vécu et est mort.

Le coût de l’expédition est actuellement estimé à 110 000 dollars.

paysage Wrangel
Wrangel ours blanc
Wrangel
falaises Wrangel